L’usure du temps

L'usure du temps

La vieillesse n’est pas une usure. La vieillesse est l’ennui qui commence à s’aimer.
Celui qui cesse de s’étonner et d’admirer a vieilli.
La vieillesse est un désamorçage qu’on doit mépriser jusqu’à l’instant de mourir.
Ce désamorçage a lieu bien avant d’être un tarissement. C’est seul ce tarissement qui pourrait être plaint.
L’inhibition intéressée, collective, est ce désamorçage anticipé et intériorité.
La vie collective éloigne du naître. La vie sociale intense fait vieillir prématurément
.
Pascal Quignard (Vie secrète, p.456, Gallimard NRF 1998)

 

Publicités

5 réflexions sur “L’usure du temps

  1. Pingback: L’usure du temps | The Blog's Revue by OlivierSC | Scoop.it

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :